"A561984" (FF - 1.10)

Publié le par Shone


FlashForward
: 1.10 A561984

Dernier épisode pour FlashForward cette année. Et la série ne reviendra pas avant Mars 2010 pour ses 14 derniers épisodes, ABC vient de l'annoncer. En plus d'être le dernier de 2009, ce 10e épisode se paye le luxe de réaliser la pire audience de la série. 7 millions, soit à peine plus que la moitié du score du series premiere (12,5 millions). Une saison 2 pour FlashForward? C'est déjà une grosse blague. Peut-on au moins être satisfait de l'épisode en lui-même? Réponse dans les lignes qui suivent.

Comme on l'annonçait dans l'épisode précédent, Mark et Demetri sont parti à Hong Kong et ils y retrouvent une certaine Nhadra, la femme qui avait annoncé par téléphone à Demetri qu'il allait casser sa pipe le 15 Mars 2010. Elle leur révèle aujourd'hui qu'elle sait que c'est Mark qui tuera Demetri... sa prédiction prend d'autant plus de consistance quand elle évoque avec précision le numéro de série de l'arme de Mark: A561984 (d'où le titre pourri de l'épisode). S'ensuit une scène d'action où Mark prend en otage la bonne femme sous le coup de la colère... avant de se faire coffrer par la CIA et de se faire virer du FBI. On découvre par ailleurs que Nhadra est très au courant du mystère du blackout, avec chez elle un bon nombre de pièces à conviction... et qu'elle est en contact avec l'énigmatique "D Gibbons". Dans le fond, c'est une intrigue qui vaut assez le coup... c'est plus dans sa forme que ça coince. Mark est vraiment lourd et l'acteur surjoue trop certaines scènes (cf. au resto où il fait des menaces au pauvre serveur et les dernières scènes à l'aéroport). Et puis pour l'exotisme de l'étranger qui avait bien sauvé l'épisode précédent, cette semaine, on repassera... Ah et pis cette façon cliché de rendre Gibbons sinistre et intrigant, c'est assez irritant... on dirait limite de la caricature de film d'action.

Lloyd Simcoe a finalement annoncé au monde entier que c'était l'expérience de son équipe de scientifiques qui avait selon lui causé les flash et s'attire ainsi la colère des familles des victimes. Il cherche par conséquent à protéger son fils en l'éloignant de toute cette agitation. Olivia est une bonne samaritaine et va donc proposer d'aider Lloyd au transfert de son fils dans un autre hôpital. Bon, quand on sait que toutes ces conséquences et révélations se sont jouées lord d'une partie de poker, ça le fait pas... mais en fin de compte, c'est assez bien géré dans cet épisode. La scène de la conférence de presse est bien fichue et assez marquante et toutes les conséquences de la révélation de Simcoe sont très bien retranscrites: les talk-show à son sujet, les murmures des gens dans son dos... pas grand chose à redire là-dessus. Quant à Olivia, le fait qu'elle veuille bien aider Lloyd à partir avec son fils est assez logique, vu qu'elle souhaite à tout prix s'éloigner de lui pour maximiser ses chances de ne pas voir son flash se réaliser. Malheureusement pour elle, ce n'est finalement pas aujourd'hui que cela arrivera comme on le comprend dans la super scène cliffhanger. Les ambulanciers devant transporter le fils de Lloyd s'y révèlent être tout autre chose et dans une fusillade finale où Olivia réussit à protéger le gosse, ils kidnappent Simcoe. Je dois dire que je l'avais pas du tout vu venir et ça me donne bien envie de continuer la série malgré la déception qu'elle constitue jusque-là.

A part ça, Simon se dit convaincu que lui et le groupe de scientifiques ne sont pas à l'origine du blackout. Il se démarque donc de Lloyd et propose au FBI une alliance pour qu'il les aide dans l'enquête. J'ai bien aimé la scène où il convainc Wedeck qu'il peut leur être utile, il met en avant des arguments cohérents et le too much de la scène passe bien... On apprend par la suite, lorsque Simon découvre le photo des tours d'ondes en Somalie, qu'il avait lui-même eu l'idée de cette technologie en 92 et qu'il prévoyait de la lancer dans les années à venir. Sauf que la photo a été prise en 91. Je ne vois pas encore où on veut en venir, mais au moins on avance, alors pourquoi pas...

Vous savez quoi?... En fait, je dois le concéder, cet épisode était vraiment pas mal. Mais je ne sais pas si c'est parce que je suis encore trop imprégné des déceptions qu'on été les 2 derniers épisodes ou si c'est parce que je suis dans un sale état et d'assez mauvaise humeur ce week-end, j'ai envie d'être sadique, de me défouler un peu sur FF... alors, je rabaisse la note. RDV maintenant dans 3 mois pour connaître la suite et fin de la saison... ou plus probablement... de la série.

[6/10]

Publié dans FlashForward

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article